Landrover

Landrover

A Propos de Land Rover

Informations de presse

Jaguar Land Rover développe la voiture intelligente de demain, qui sera autodidacte

25.08.2014

  • - Le «Smart Assistant» décharge le conducteur de nombreuses tâches, afin qu’il puisse se concentrer sur la conduite
  • - Un système révolutionnaire limite les facteurs de distraction et atténue donc les risques d’accident. Objectif ultime: la suppression de tous les accidents
  • - Un logiciel dernier cri reconnaît le conducteur et assimile ses préférences. Sur la base de ces données et d’autres variables, comme la météo et l’agenda du jour, le système peut anticiper les événements répétitifs et les préférences des occupants
  • - Le «Smart Assistant» supervise les inscriptions dans un calendrier avant le départ et rappelle au conducteur les choses importantes, par ex. l’équipement à emmener avec soi le jour d’un événement sportif auquel les enfants participeraient


Pour Jaguar Land Rover, l’avenir appartient aux technologies dernier cri. Les ingénieurs du groupe britannique développent en effet une voiture intelligente, et même autodidacte. Il s’agira notamment de personnaliser les réglages à bord, et surtout d’éliminer les facteurs de distraction afin de réduire les risques d’accident. Jaguar Land Rover ne souhaite nullement mettre le conducteur sous tutelle, mais plutôt l’assister efficacement au moyen de technologies abouties. Les ingénieurs de Jaguar Land Rover exploitent les dernières technologies en matière d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique. La voiture autodidacte, qu’ils sont en train de développer, est en mesure d’offrir au conducteur une foule de moyens d’assistance et d’équipements de confort très élaborés, dont le but est de lui apporter un soutien et d’alléger sa tâche. Grâce à un nouvel algorithme d’apprentissage, le système reconnaît par exemple les occupants du véhicule et enregistre tant leurs préférences que le style de conduite du pilote. Le logiciel met ces acquisitions en application, tout en tenant compte d’autres variables comme l’agenda personnel de chacun, l’heure de la journée, les conditions de circulation ou la météo. Sur la base de toutes ces données, le système peut prévoir le comportement et les intentions du conducteur. Il est ainsi en mesure d’assumer les nombreuses tâches routinière du quotidien et d’en libérer le conducteur, afin qu’il puisse se concentrer entièrement sur ce qui se passe sur la route.

«Notre technologie d’auto-apprentissage a pour principal objectif de réduire les facteurs de distraction du conducteur et, donc, d’éviter des accidents», explique Wolfgang Epple, Director of Research and Technology chez Jaguar Land Rover. «Quand le conducteur reçoit les bonnes informations au bon moment, il est plus concentré et a moins de raisons de quitter la route des yeux, par exemple pour consulter une liste de numéros de téléphone ou régler les rétroviseurs, les sièges ou la climatisation.»

«Les développements dans le domaine de l’auto-apprentissage s’étaient cantonnés jusqu’ici à la navigation et aux prévisions des conditions de circulation», poursuit Wolfgang Epple. «Nous voulons maintenant faire faire un nouveau pas décisif à la recherche. Grâce à notre nouvel algorithme d’apprentissage, nous sommes en mesure de collecter toutes les données relatives au conducteur et de les exploiter pour personnaliser entièrement le véhicule et le rendre encore plus agréable à conduire.»

La voiture intelligente identifie son pilote grâce à son smartphone ou un autre appareil mobile qu’il porte sur lui. Dès qu’il ou elle ouvre la porte, les rétroviseurs, le volant et le siège conducteur sont adaptés automatiquement à ses réglages personnels. Même la température ambiante est réajustée automatiquement. La commande intelligente tient également compte de facteurs extérieurs, comme la pluie ou la neige.

Le «Smart Assistant» a aussi un oeil sur l’agenda du conducteur et ses rendez-vous de la journée. Le système de navigation est programmé automatiquement et tient évidemment compte des conditions de circulation, afin d’éviter les bouchons dans la mesure du possible. De plus, le logiciel calcule déjà la prochaine destination saisie dans le calendrier. Cette collecte de données permet à la voiture autodidacte de connaître très précisément son conducteur. Elle sait par exemple qu’il apprécie une certaine chaleur ambiante en se rendant à son centre de fitness, mais préfère une température un peu plus fraîche sur le chemin du retour. Et s’il opte plus souvent pour la fonction massage à certaines heures de la journée ou sur certains itinéraires, la voiture enregistre ces données préférentielles et proposera un massage à la prochaine occasion.

L’intelligence du système ne se limite d’ailleurs pas au conducteur, elle englobe aussi les passagers, notamment les enfants. Le système d’infodivertissement leur propose automatiquement leurs options préférées. Pour eux aussi, le «Smart Assistant» prend en compte les rendez-vous inscrits dans l’agenda, par exemple une leçon de tennis, et rappelle dans ce cas au conducteur, par le truchement de son smartphone, qu’il faut emporter les équipements de sport correspondants.

Si les occupants ont l’habitude de téléphoner régulièrement sur certains trajets ou à certaines heures, le logiciel leur propose la communication avec ponctualité. Et s’il s’avère qu’ils arriveront à destination avec du retard, le système prépare un e-mail ou un appel téléphonique dont le conducteur n’a pas besoin de prendre l’initiative.

Enfin, la voiture autodidacte est capable de d’enregistrer le style de conduite de chaque individu, en fonction du trafic ou de l’état de la route. Dès que le pilote actionne le régulateur de vitesse auto-adaptatif AACC (Auto Adaptive Cruise Control), l’intelligence artificielle programme de dernier en fonction des valeurs de distances et d’accélérations apprises.

«En intégrant une fonction d’apprentissage dans le logiciel du régulateur de vitesse adaptatif, nous sommes parvenus à éviter que des concepts technologiques modernes, comme la voiture autodidacte, ne rendent le véhicule moins attractif ou agréable à conduire», explique Wolfgang Epple, Director of Research and Technology de Jaguar Land Rover. «Nous attendons de la conduite autonome qu’elle fasse des progrès substantiel au cours des dix prochaines années, mais les conducteurs voudront toujours avoir un lien émotionnel avec leur véhicule et rester captivés par la conduite. Ce qui ne les empêchera pas d’avoir recours à la conduite autonome en cas de besoin.»

Le plaisir de conduite personnalisé ne se limite pas aux véhicules personnels. Les personnes qui, à l’avenir, loueront une Jaguar ou une Land Rover intelligente seront immédiatement reconnues et accueillies avec les réglages auxquels elles sont déjà accoutumées sur leur propre véhicule.

Le concept de voiture autodidacte englobe entre autres les caractéristiques suivantes:

  • - Personnalisation du véhicule: réglages de la climatisation, des sièges, du volant, des
    rétroviseurs et des systèmes d’infodivertissement.
  • - Prévision d’arrivée à destination: saisie automatique de la destination dans le
    système de navigation, sur la base des données de circulation collectées.
  • -Assistant de ravitaillement: il propose des stations-service de la marque et de l’endroit
    où le conducteur s’est déjà arrêté précédemment. Dès la veille, le système indique si la
    réserve de carburant sera suffisante pour parcourir les distances inscrites au calendrier.
  • - Téléphone prévoyant: en fonction des données téléphoniques collectées, il indique la
    probabilité d’un appel à un moment donné.
  • - Reconnaissance des passagers: quand d’autres passagers montent à bord, leurs
    préférences d’infodivertissement et de climatisation sont choisies par défaut.
  • - Informations intelligentes: selon la situation du trafic, le logiciel avertit des retards et
    met en place des mises à jours adaptées au contexte – par exemple des informations sur
    les retards des vols pendant le trajet vers l’aéroport.
  • - «Auto Adaptive Cruise Control»: dès que le régulateur de vitesse auto-adaptatif
    (AACC) est actionné, il exploite les données collectées concernant les distances, les
    vitesses et les accélérations, et se programme en fonction du profil du conducteur.


Jaguar Land Rover:

  • - «Business in the Community» (BITC) a élu Jaguar Land Rover «Responsible Business
    of the Year» (entreprise responsable de l’année).
  • - Jaguar Land Rover se donne des objectifs de croissance ambitieux, avec une solide
    rentabilité.
  • - Jaguar Land Rover a vendu 425’006 véhicules en 2013 (76’668 Jaguar et 348’338 Land
    Rover), ce qui représente une croissance de 19 %.
  • - Jaguar Land Rover investira en 2014/15 près de 3,5 milliards de livres Sterling (env. 5,4
    mia de CHF) en produits et équipements.
  • - Jaguar Land Rover est l’une des plus grandes entreprises britanniques d’exportation.
    85 % des recettes proviennent de l’export.


Vous trouverez d’autres informations et photos destinées à une utilisation rédactionnelle
le site: Media Jaguar Land Rover

  • 03.09.2014
  • CONCOURS EXTRAORDINAIRE POUR LE LANCEMENT DU NOUVEAU DISCOVERY SPORT: UN VOYAGE DANS L’ESPACE POUR QUATRE COURAGEUX

  • Lire l'article complet
  • 03.09.2014
  • NOVEAU LAND ROVER DISCOVERY SPORT

    Land Rover dévoile le SUV compact premium le plus polyvalent du monde

  • Lire l'article complet
  • 25.08.2014
  • Jaguar Land Rover développe des aides à la conduite virtuelles pour réduire le stress et accroître le plaisir au volant

    Jaguar Land Rover développe de nouvelles technologies visant à décharger le conducteur dans les situations délicates ou très dynamiques.

  • Lire l'article complet

Jaguar Land Rover Limited: Registered Office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF Registered in England No: 1672070